Versailles

venez incarner un noble, un bourgeois, un ministre, a la cour du roi soleil .
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mme d'Aubigné(mme de maintenon

Aller en bas 
AuteurMessage
mme Aubigné

avatar

Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 12/08/2006

MessageSujet: Mme d'Aubigné(mme de maintenon   Sam 12 Aoû à 13:24

Nom :Aubigné

Prénom :Françoise

Age :21

Physique (au moins 4 lignes) :
Elle est belle elle a de nombreuse vertus
Caractère ( au moins 5 lignes) :
Gentille calme et sage
Histoire (au moins 8 lignes) :
Le 24 novembre 1635, naquit Françoise d’Aubigné, (descendante du poète protestant Agrippa d'Aubigné), dans la conciergerie de la prison de Niort où son père était incarcéré. Elevée avec ses frères , la jeune Françoise vécut une vie sereine jusqu'à ce qu'une tante la recueille dans le dessein de lui faire abjurer sa religion. Elle fut d’abord employée comme servante. Puis placée dans le terrible couvent des Ursulines à Niort, et finalement dans un couvent parisien. Elle se convertit au catholicisme, mais malgré sa profonde dévotion envers l’Eglise, elle voua aux couvents une haine féroce qui la marqua toute sa vie ... Vint l'âge de se marier. Le choix de sa tante, Madame de Neuillant, se porta sur le poète bien connu Paul Scarron.

Né en 1610, ce poète pittoresque de grande renommée était âgé de quarante-deux ans (25 ans de plus que la jeune fille), et qui plus est était un homme handicapé et impotent. Pourtant, Scarron était très apprécié de la société parisienne pour sa vivacité d'esprit et son humour frondeur.
Il était sans le sou mais vivait très au-dessus de ses moyens.
Grâce à son esprit et à sa beauté, Françoise Scarron put tenir avec son époux, un salon précieux réputé à l’ " hôtel de l’impécuniosité ".
Après la mort de son mari, en 1660, elle entretient de bonnes relations dans la capitale, c’est ainsi que Mme de Neuillant l’introduisit auprès de Mme de Montespan, la " superbe Athénaïs ", maîtresse favorite du Roi soleil.C’est alors que commença la fulgurante ascension sociale de la " veuve Scarron ".
Un jour, Louis XIV lui rendit visite rue de Vaugirard dans la maison, où elle élevait avec tendresse et amour les enfants qu'il avait eus de Madame de Montespan. Il fut touché par sa grâce, son intelligence et sa capacité d'aimer. La fréquence grandissante de ses visites inquiéta Mme de Montespan qui s'amusait à humilier en public la veuve Scarron.
Cependant, un jour, à la surprise de tous, Louis XIV salua la gouvernante du nom de "Madame de Maintenon". La gloire de Madame de Montespan commençait à décroître, celle de Madame de Maintenon prenait le relais.L’ école de Saint-Cyr fut sa grande consolation, le plus bel ouvrage de sa vie. Elle put réaliser, grâce à la bienveillance de Louis XIV, son désir d'accueillir et d'éduquer des jeunes filles pauvres de la noblesse, pour les former au mariage et à leur vie prochaine dans le monde. Rien n’était alors plus négligé dans le royaume que l’éducation des jeunes filles. Plus de 3100 jeunes filles seront élevées aux frais de l’Etat. Les pensionnaires étaient admises entre 7 et 10 ans ; elles en sortaient à l’âge de 20 ans avec une dot de 3000 livres.

Saint-Cyr avait ouvert ses portes en juillet 1686. Pendant trente ans, Madame de Maintenon se consacra entièrement à son œuvre et en même temps assura le salut de son âme et de celle de ses proches, notamment le Roi.


Détail supplémentaire :
Charger des enfants illégitîmes après la disgrâce de Mme Mantespan elle devît la favorite du roi pui après la mort de la reine elle devînt sa seconde femme

pour écrire tous sa je me suis documenter!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mme d'Aubigné(mme de maintenon
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Versailles :: Présentation-
Sauter vers: